LA MEDIATION

INSTITUTIONNELS – PROFESSIONNELS DU DROIT

La médiation est un processus de négociation qui repose sur la liberté et la responsabilité des personnes. À l’origine d’une démarche volontaire des parties, la médiation rend aux parties le pouvoir de bâtir des issues satisfaisantes pour chacun à leur conflit. Confidentielle, non contraignante, chacun peut mettre fin à la médiation quand il le souhaite.

 

Au sein de la fonction publique :

La médiation permet de gérer les conflits internes mais également les conflits avec l’administré.

J’interviens davantage dans la gestion des conflits entre les agents de l’institution. Difficultés de communication, en appui ou aide au chef de service qui rencontre des difficultés relationnelles au sein ou face à son équipe, la médiation est un outil intéressant à mettre en place.

Le recours à un tiers au service est très apprécié au sein de l’organisation permettant une véritable confidentialité des échanges, voire de la démarche, permettant également une plus grande liberté de parole.

En tant que médiateur mon rôle est d’offrir un espace de parole sécure et confidentiel pour l’ensemble des parties. In fine, l’objectif est d’établir ou de rétablir la qualité des échanges et de cheminer vers des solutions co-construites et satisfaisantes pour l’une comme pour l’autre partie.

 

En accompagnement des avocats pratiquant la procédure participative ou souhaitant mettre en place un processus amiable de réglement des différends auprès de leurs clients :

Les différentes réformes positionnent incontestablement l’avocat dans une nouvelle démarche vis à vis de son client. Il est demandé à l’avocat de ne plus raisonner en termes de demandes du client mais bien en fonction de ses besoins.

Je propose mon intervention à différents stades de la procédure :

  • en amont (que le recours à l’amiable soit obligatoire ou pas)
  • dans le cadre de la mise en place de la procédure participative de mise en état qui tend finalement à une procédure participative amiable
  • en cours de procédure judiciaire, lorsque les parties entendent prendre en main la solution à leur litige.

Ma proposition est celle de vous aider dans la mise en place, au sein de votre cabinet et auprès de vos clients, des techniques de négociation raisonnée qui permettent d’arriver à un accord satisfaisant pour chacune des parties (et non en force) pour un avenir apaisé.

Ma posture d’enseignant – chercheur me permet d’entrevoir les évolutions nécessaires de la profession et les outils à votre disposition. Avocate de formation, j’ai à coeur de participer à ce que j’aperçois comme étant une nouvelle direction pour la profession. La profession doit se réinventer et un accompagnement concret sur certain de vos dossiers me parait être une bonne manière d’aborder le changement de vos pratiques sereinement.

 

PETITS RAPPELS :

Quelle est la posture du Médiateur ?

Un médiateur n’est ni juge, ni expert, ni arbitre, ni conciliateur.

Je m’engage à respecter la déontologie du médiateur dont les principes sont les suivants :

  • Confidentialité: chacune des parties, y compris le médiateur, s’engage par écrit à ne divulguer aucune information relative à la médiation
  • Neutralité : Le médiateur accompagne les médiés dans la recherche d’un
    accord sans donner d’avis personnel.
  • Indépendance : Aucun lien objectif (personnel ou d’affaires) entre le
    médiateur et l’une des parties.
  • Impartialité: Le médiateur ne prend pas parti, et ne privilégie aucun point de vue sur un autre.

 

Quelle est la démarche de la médiation ?

La médiation “s’entend de tout processus structuré, quelle qu’en soit la dénomination, par lequel deux ou plusieurs parties tentent de parvenir à un accord en vue de la résolution amiable de leurs différends, avec l’aide d’un tiers, le médiateur, choisi par elles ou désigné, avec leur accord, par le juge saisi du litige.”

Je pratique la médiation en co-médiation ; ce qui signifie que nous sommes deux médiateurs tout au long des séances de médiation. Je suis affiliée à l’association Pole Sud Médiation

 

Quels sont les avantages à la médiation ?

Le recours à la médiation peut être, dans certains cas, un préalable obligatoire à la saisine de la juridiction. Le recours à la médiation emporte de nombreux avantages :

  • Financier : Le recours à la justice est couteux. Outre les honoraires de l’avocat, le justiciable doit s’acquitter des frais de procédure, et selon, du coût que peuvent engendrer différentes procédures d’incident liées au succès de sa procédure initiale.
  • Durée : La justice est aujourd’hui engorgée ; le justiciable est soumis à des délais de procédure long sans aucune perspective claire quant à la durée maximale de son litige.
  • Une solution concertée : Vous êtes maître de la solution qui se dégage. Rien ne vous est imposé.
  • Relationnel : Dans de nombreux cas, malgré le litige, les personnes en conflit sont amenées à poursuivre leur relation (voisins ; concubins partenaires avec enfant(s) ; salariés d’une même entreprise ; fournisseurs ; partenaires commerciaux), la médiation permet de rétablir la communication et travailler sur la relation.

 

Tarifs Médiation/ Accompagnement à l’amiable :

Sur devis (en fonction des ressources des médiés et de la complexité de l’affaire)

 

Contactez-moi