J’évolue, depuis 8 ans, aux côtés des agents des services de greffe judiciaires en les formant notamment à la procédure civile et pénale. J’ai à cœur d’être claire, pragmatique, tout en leur apportant une vue théorique et plus globale sur l’évolution des politiques menées. Ce temps de formation est un temps suspendu, pour se remettre un jour, pour faire le point sur ses connaissances, pour échanger avec les collègues, pour débattre, pour se rencontrer. C’est un temps que j’affectionne particulièrement et que j’ai à cœur d’animer au mieux.

De ces rencontres est né ce projet d’accompagnement des agents des services de greffe judiciaires dans leur évolution professionnelle et le passage d’examens professionnels et concours internes.

Après avoir moi-même passé nombre d’épreuves écrites et orales, de mes études à la fac, en passant par ma soutenance de thèse, le passage de mon Certificat d’aptitude à la profession d’avocat, jusqu’à mes activités de chargée d’enseignement à l’Université d’Aix-Marseille depuis 12 ans – où je concocte sujets et épreuves, participe à des jurys de soutenance et corrige des copies d’examen – et ce à quoi s’ajoute mon bagage de coach professionnel ; tout ceci n’avait d’autres œuvres que de me permette de vous apporter l’ensemble des outils et astuces que j’ai compilé, pendant toutes ces années, pour répondre à toutes vos problématiques personnelles face à un examen professionnel ou concours interne.

Le dossier RAEP ou comment maîtriser la bête !

Le dossier RAEP est aujourd’hui l’une des épreuves d’admission les plus répandues pour accéder aux emplois de la fonction publique. Cette épreuve est loin d’être anodine. Elle nécessite de nombreuses compétences de la part du candidat. L’épreuve se distingue en deux temps : 

  • Une partie écrite avec la constitution et construction de son dossier RAEP 
  • Une partie orale devant un jury.

Lorsque l’on se lance dans une épreuve quelle qu’elle soit, la première question à se poser est celle de savoir ce que le correcteur attend de moi.

Dès lors, quelles sont les compétences attendues lors de l’épreuve RAEP ?

  • Un esprit de synthèse,
  • Mettre en relief son aptitude à exercer de nouvelles responsabilités (lorsque l’on est sur des évolutions de carrière au sein d’une même fonction ou d’une même organisation),
  • Connaitre ses qualités,
  • Valoriser son expérience,
  • Avoir confiance en soi,
  • Disposer d’une certaine aisance orale,
  • Savoir exposer sa motivation.

Cette épreuve nécessite que le candidat s’y attarde bien avant d’obtenir ses écrits. Pourtant nombre de candidats délaissent leur dossier pour s’y consacrer après les résultats des épreuves écrites.

Alors, quels sont les avantages à s’y consacrer au plus tôt ?

  • Construire son objectif ; c’est-à-dire, savoir pourquoi on passe ce concours ou examen (identifier sa motivation profonde),
  • Se projeter ; ce qui procure un pont positif vers l’avenir et la réussite du concours ou examen en question,
  • S’organiser ; ne pas faire les choses en toute hâte mais prendre le temps de construire son dossier pour répondre aux objectifs attendus du jury,
  • Gagner en sérénité ; intégrer cet objectif d’évolution professionnelle dans son quotidien et lui laisser une place,
  • Rédiger et revenir sur la rédaction des points attendus par le jury, corriger les tournures de phrase et les fautes d’orthographe éventuelles,
  • Etre original ; si je prends le temps, je peux davantage personnaliser ma présentation et faire apparaitre qui je suis,
  • S’entrainer à l’oral ; lors de l’oral, vous n’avez pas accès à votre dossier, c’est pourquoi il faut avoir pris le temps de le faire pour qu’il vous corresponde au mieux et que vous soyez à l’aise avec celui-ci lorsque le jury vous posera des questions. Travailler l’oral signifie également travailler sur :
    • Sa posture
    • Son récit
    • Envisager des questions types
    • Travailler sa répartie.

Il n’y a pas de doute, se préparer à l’avance permet de dompter l’épreuve.

A ce propos, comment se déroule l’épreuve ?

L’entretien débute par un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée de cinq minutes (dix minutes au plus pour certains concours ou examens). 

Par suite, le jury disposant, quant à lui, du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP), interroge le candidat entre 15 et 25 min selon les épreuves, sur son expérience, ses connaissances administratives générales, sur son environnement professionnel, les fonctions exercées ainsi que sur des situations pratiques.

Ma contribution : Analyse et restitution des rapports du jury “Greffier principal” :

L’exposé :

La construction de l’exposé libre est essentielle. Elle doit :

  • Reprendre les éléments dominants du dossier RAEP en les valorisant. 
  • Respecter le temps imparti (5 min). 
  • Mettre en avant ses motivations et souhaits d’évolution.
  • Présenter chronologiquement ou par thématique (à préférer) son parcours ; ne pas oublier de parler du futur !

Ce que le jury apprécie :

  • Un esprit synthétique ; les dossiers les plus gros ne sont pas les plus clairs,
  • La mise en avant des savoir-être et savoir-faire tirés de ses expériences professionnelles,
  • Un esprit dynamique ; montrer son envie de conduire des projets avec plus de responsabilité,
  • Un esprit pratique ; sa capacité à prioriser, se montrer force de proposition auprès de sa hiérarchie,
  • Une personnalisation de ses motivations ; ce qui vous permettra de vous distinguer.

Ce qu’il faut éviter :

  • Eviter les dossiers stéréotypés ne valorisant pas sa contribution personnelle,
  • Réutiliser son dossier de l’année dernière,
  • Laisser entendre que l’on attend une reconnaissance pour la carrière passée,
  • Un exposé appris par cœur et récité ; ce qui révèle un manque de spontanéité et ne permet pas d’évaluer si le candidat est à l’aise.

Ma contribution : Analyse et restitution des rapports du jury “Directeur principal” :

Ce qui est recherché : Maturité professionnelle, sincérité, authenticité.

Ce qui est attendu

  • Construction classique (postes occupés, contenu des attributions et perspectives avec les qualités professionnelles attendues pour l’accès au grade de principal),
  • Maîtrise du stress,
  • Préparation de l’entretien et préparation à l’entretien,
  • Identifier message que l’on souhaite faire passer au jury,
  • Montrer sa capacité d’adaptation,
  • Aptitude à dialoguer,
  • Maîtriser son affect, prendre du recul,
  • Savoir prendre une décision éclairée,
  • Savoir se positionner dans son environnement professionnel.

Ce qu’il faut éviter

  • Etre trop succinct sur son projet professionnel, ses motivations,
  • Tenter de trouver la bonne réponse ; sur certaines questions, il n’y en a pas de bonnes réponses. Ce qui est regardé par le jury c’est la capacité de réflexion, d’adaptation, de bon sens, d’animation, de réactivité, d’initiative, l’aptitude à déléguer, à décider, à rendre compte.
  • Ne pas préparer son oral (mais seulement le dossier RAEP)

Ma contribution : Analyse et restitution des rapports du jury “Directeur” :

Ce qui est attendu

  • La personnalisation de son exposé de 5 min,
  • La présentation se ses motivations,
  • Mettre en valeur son expérience,
  • Faire le lien entre ses expériences et les qualités essentielles du poste convoité,
  • Face aux mises en situation : être pondéré, réaliste, réactif, faire preuve de bon sens,
  • Faire un dossier RAEP pertinent qui reflète la réalité des expériences et du travail du candidat,
  • Démontrer sa plus-value à intégrer le corps de direction,
  • Pertinence des annexes.

Ce qu’il faut éviter

  • Les réponses stéréotypées,
  • Le par cœur,
  • De ne pas regarder le jury,
  • Lister son parcours professionnel sans en sortir les points saillants,
  • Gonfler son dossier sans pouvoir le soutenir.

Ma contribution : Analyse et restitution des rapports du jury “Greffier C en G” :

Ce qui est attendu

  • Chercher un plan pour énumérer les postes occupés et les taches effectuées et les lier aux fonctions de greffier,
  • Mettre en avant ses qualités relationnelles,
  • Avoir une bonne expression orale,
  • Connaitre son environnement professionnel,
  • Savoir prendre des initiatives, gagner en autonomie,
  • Respecter le temps d’exposé oral,
  • Montrer son envie d’accéder au poste de greffier,
  • Détailler les postes occupés en lien avec les fonctions de greffier.

Ce qu’il faut éviter

  • Les fautes d’orthographe,
  • Souhaiter une simple reconnaissance de ses qualités professionnelles d’adjoint administratif mais démontrer que l’on souhaite acquérir de nouvelles fonctions et de nouvelles compétences et que l’on a les qualités attendues pour ce nouveau poste.

Vous avez besoin de plus d’astuces et d’outils pour faire la différence, contactez-moi !

Category: Non classé